La blockchain, expliquée simplement.

Avec le gain en popularité des cryptomonnaies et des NFTs, on entend de plus en plus parler de la blockchain. Cependant, au premier abord, cette technologie peut sembler compliquée à comprendre. Et c’est normal.

La blockchain est encore une technologie jeune. Ainsi, il existe peu d’applications de la technologie. Par conséquent, la majorité des conversations sont orientées autour de questions techniques qui, par essence, ne sont pas évidentes à suivre.

En revanche, comme pour toutes jeunes technologies, il est intéressant d’en comprendre le potentiel. C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce petit guide sur la blockchain.

Retrouvez cet article au format vidéo :

Qu’est-ce que la blockchain ?

Pour comprendre la blockchain, il faut comprendre ce qu’est une base de données.

Les bases de données permettent de stocker de l’information. Par exemple, lorsque vous vous créez un compte sur Facebook, Facebook a besoin d’enregistrer vos informations pour que vous puissiez vous reconnecter plus tard.

la blockchain est une base de données.

Vous pouvez facilement vous représenter une base de données en imaginant une feuille Excel.

Les bases de données sont utilisées pour tous types d’application. La seule chose qui change c’est la nature des informations enregistrées. Une application bancaire ne va pas avoir besoin des mêmes informations qu’une application de messagerie pour fonctionner

Et la blockchain, c’est une base de données.

Alors, vous allez me dire : qu’est-ce qui change et quels sont les avantages ?

Blockchain : quelles nouveautés ?

Il y a deux éléments importants qui évoluent.

D’abord, la blockchain est une technologie communautaire.

Aujourd’hui quand vous utilisez Facebook Messenger, voici comment ce qu’il se passe :

  1. Vous envoyez un message.
  2. Il est enregistré dans une base de données chez Facebook.
  3. Il arrive chez votre destinataire.

Ainsi, l’unique copie de la base de données se trouve chez Facebook.

Pour la blockchain, il n’y a pas une seule copie de la base de données, mais une multitude. Imaginez que tous les utilisateurs de l’application possèdent une version de la base de données sur son appareil, obtenue au moment où ils ont téléchargé l’application.

Ainsi, il n’y a plus une base de données, mais des bases de données : une chez chaque utilisateur.

💡 Pour être plus juste, seuls certains utilisateurs possèdent une copie de la base de données, mais il est plus simple de comprendre comment fonctionne la blockchain en imaginant que tout le monde en ait une copie. Nous continuerons donc avec cette configuration.

Dans son fonctionnement, cela ne change rien, dès qu’il y a une nouvelle entrée, toutes les bases de données sont mises à jours en même temps.

Deuxièmement, de manière à sécuriser la base de données, toutes les informations sont cryptées au moment de leur enregistrement. Ainsi, si tout le monde possède une version de la base de données, il n’est pas possible d’en modifier son contenu.

Pour résumer, la blockchain est une base de données communautaire et irréversible.

Quels sont les avantages de la blockchain ?

La blockchain apporte deux avantages majeurs :

  1. Une meilleure sécurité contre les risques de fraude ou de corruption.
  2. Une meilleure transparence et traçabilité de l’information.

Une meilleure sécurité

Comme il n’existe pas une unique copie de la base de données, mais des milliers, il devient d’autant plus difficile pour une personne malintentionnée d’en modifier les informations.

En effet, il est plus facile de corrompre un fichier ou d’avoir un complice que de corrompre tout un réseau. Et quand bien même elle mettrait la main sur une copie et arriverait à en modifier un enregistrement, il serait facile pour reste du réseau de s’en s’apercevoir en recoupant les informations.

Ainsi, on considère que la blockchain est incorruptible.

Une meilleure transparence

La plupart des blockchains sont publiques et permettent à l’aide d’un explorateur de blockchain de consulter et de suivre l’évolution des informations dans le temps.

💡 L’explorateur le plus connu : blockchain.com

Ainsi, la blockchain permet une meilleure transparence et traçabilité de l’information.

De plus, les blockchains sont le plus souvent open source. Ce qui signifie que le code est accessible par tous. Ainsi, les développeurs du monde entier peuvent auditer le code et corriger les potentielles failles.

Pourquoi la blockchain est une technologie intéressante ?

Beaucoup vous diront surement que le secret de la blockchain réside dans la notion de propriété et de valeur sur internet.

En effet, ce sont deux notions importantes, et notamment importante pour le futur d’internet (Web 3.0). Mais la blockchain adresse un problème encore plus profond. Ce problème, c’est la notion de confiance dans notre société.

La blockchain pourrait permettre, de par ses caractéristiques, de redéfinir notre système confiance. Pour bien comprendre, faisons un petit retour en arrière.

Comment fonctionne la confiance dans nos sociétés ?

Historiquement la confiance n’existait qu’au niveau local. Nous n’avions confiance qu’aux personnes que nous connaissions. Nous échangions des biens et des services qu’à l’échelle du village.

Si je souhaitais acheter une maison à Jean, je savais qu’il me donnerait les clés après avoir reçu l’argent, car Jean est une personne honnête. Je le sais car je le côtoie tous les jours.

Seulement, nos villes se sont agrandies et il est devenu plus difficile de connaitre tout le monde. Alors, nous avons pour la première fois redéfinit notre système de confiance.

Pour acheter ma maison, maintenant je demande à une personne supplémentaire de venir pour qu’elle soit témoin de la transaction. Petit à petit, ce système s’est démocratisé et professionnalisé. Ce sont nos institutions (notaire, banque, administrations…)

Le problème : aujourd’hui, beaucoup remettent en cause nos institutions.

  • Certains n’ont plus confiance dans les banques. Ils ont créé le bitcoin.
  • Certain n’ont plus confiance dans les associations.
  • Certains n’ont plus confiance dans les labels.
  • Certains n’ont plus confiance dans les médias.
  • Certains n’ont plus confiance dans la démocratie.

Or, en mettant au coeur de ces institutions la blockchain, on pourrait résoudre la majorité de ces problèmes. On pourra résoudre :

  • Les problèmes de suivi et de transparence.
  • Les problèmes de fraude et de corruptions.

Avec la blockchain, on peut complètement redéfinir notre système de confiances. Avec la blockchain, on est en train de transformer nos institutions de confiance en une technologie de confiance.

Nous n’avons plus besoin d’humains qui par essence ont des failles pour suivre et protéger nos informations, nous avons des machines pour le faire :

  • On va considérablement alléger nos procédures
  • On va considérablement faciliter nos échanges
  • On va considérablement améliorer notre protection des données.

Et si on y arrive, on aura vraiment changer quelque chose.